fbpx

Difficile de résumer en quelques mots l’histoire d’une pratique de plusieurs millénaires. En Inde, l’étude du Yoga constitue d’ailleurs un cursus universitaire à part entière pouvant aller jusqu’au doctorat ! Il reste tout de même important de vous donner un aperçu de son histoire afin d’appréhender le Yoga comme il se doit. 

Dans sa définition

5af7b080b17281d4a1820abfe10805d9
Le Yoga योग “union” est l’une des six écoles orthodoxes de la philosophie indienne astika dont le but est la libération. C’est une discipline ou pratique commune à plusieurs époques et courants, visant, par la méditation, l’ascèse et les exercices corporels, à réaliser l’unification de l’être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.

XVème siècle av. J.C

Vème siècle av. J.C

Le Yoga est mentionné pour la première fois dans les Védas (“connaissances” en sanskrit), un ensemble de textes contenant des révélations autrefois transmises par voie orale de brahmane à brahmane et visant à vivre en harmonie avec le divin. 

ca1947fc806a51c9c513be27db87fb9f

Rédaction de Bhagavad Gita (“chant du bienheureux” en sanskrit). Actuellement reconnue comme la plus ancienne écriture de Yoga. Ce texte entièrement consacré au Yoga en décrit 3 types :
– Le Karma Yoga : Yoga de l’action.
– Le Bhakti Yoga : Yoga de la dévotion.
– Le Jnana Yoga : Yoga de la connaissance.

Le point central de ce texte est qu’être vivant signifie être actif et afin d’éviter les difficultés dans nos vies, nos actions doivent nous permettre de dépasser notre égo.

IIème siècle av. J.C

Les Yoga Sûtra (“fil” en sanskrit) sont rédigés par Patañjali. Ce sont 196 aphorisme qui codifient pour la première fois le Yoga avec 8 piliers ou 8 étapes vers l’éveil. Ces éléments forment la base de la majorité des cours de Yoga modernes. Pourtant la seule posture décrite dans les Sutras est la posture assise de méditation : Padmasana, le Lotus.

Nous ne savons pas grand chose sur Patañjali. La rédaction des Yoga Sûtra semble s’échelonner sur plusieurs siècles (du IIème av JC au IVème ap. JC.). Même si la structure, le language et le style sont uniformes, il est considéré que Patañjali n’est pas une seule personne mais un groupe de différents auteurs (certains parlent d’une lignée de 14 Patañjali).

On retiendra que jusque là, le Yoga est uniquement une pratique philosophique, méditative et l’étude de la “réalité suprême”.
Tout cela est bien loin du chien tête en bas et la pratique physique que l’on connaît !

XIVème siècle

Développement du Hatha Yoga, le premier Yoga mettant en avant des mouvements et postures physiques (Asanas), des exercices de respiration (Pranayamas) et des rituels de purification (Kriyas). En effet pour les Hatha Yogis, il est question d’avoir un corps pur et sain afin de pouvoir avoir une méditation pure et saine. Malheureusement ces pratiques ne connaissent pas une grande popularité à l’époque en Inde…

XVIIIème siècle

1930

Le Yoga moderne se développe à Mysore (Inde) sous l’influence de la famille royale passionnée par les arts anciens Indiens. Le prince de Mysore écrira d’ailleurs un manuel de Yoga appelé Sritattvanidhi incluant des postures physiques à tenir. 
Création d’une école de Yoga à Mysore où Sri T. Krishnamacharya enseigne le Hatha Yoga. Il sera le professeur de B.K.S. Iyengar, K. Pattabhi Jois et T. K. V. Desikachar, des grands noms du Yoga moderne. C’est avec Pattabhi Jois, que Krishnamacharya développe l’Ashtanga Vinyasa Yoga : séries de postures physiques réalisées au rythme de la respiration.

La pratique physique du Yoga dit moderne n’est donc que très récente !
Ce n’est que depuis les années 30 que se sont développés différents styles de Yoga. En plus du Hatha et l’Ashtanga Vinyasa, on peut citer les styles Iyengar, Yin, Vinyasa, Kundalini, Bikram, Tantra… et tous leurs dérivés.

Alors ? Connaissais-tu toute l’histoire qui se cache derrière la pratique du Yoga ?

J’espère que cet article t’en aura appris plus et t’aura intéressé !

Namasté