fbpx

Vinyasa Yoga, Ashtanga Yoga, Yin Yoga, Power Yoga, Hot Yoga, Candelight Yoga, Yoga Nidra, Align Yoga… et je pourrai continuer à énumérer un grand nombre de pratiques physiques de Yoga différentes ! Je sais, on s’y perd ! 
C’est pourquoi dans cet article je te décris les 8 partiques physiques “principales” à mes yeux. En effet, on peut dire que la majorité des pratiques physiques créées plus récemment découlent de ces 8 pratiques principales.

Si tu souhaites découvrir différentes facettes de la pratique physique, je t’invite à tester des cours de ces différents styles ! 

L’une des premières pratiques de Yoga physique reconnue est le Hatha Yoga. Il naît en Inde sous l’impulsion des Yoga Upanishad composées entre 700 et 1300, et du texte Hatha Yoga Pradipika écrit au XVème siècle par le Yogi Svatmarama. En sanskrit, Hatha Yoga signifie “Yoga de l’effort” et concerne principalement l’éveil spirituel par la pratique de postures physiques (asana), la discipline du souffle (pranayama) et la méditation (dhyana).

Si on reprend le fil de l’histoire, la plus ancienne pratique du Yoga doit ses lettres de noblesse aux Yoga Sutra de Patanjali. C’est le Yoga classique qui a pour but la libération ou délivrance. Puis, plusieurs siècles plus tard, arrive le Hatha Yoga dans lequel le yogi recherche la perfection corporelle comme moyen d’accès à la libération spirituelle. 

Tirumalai Krishnamacharya (1888-1989) considéré comme l’un des pères de l’expansion du Yoga en Occident, pratiquait et enseignait notamment le Hatha Yoga. Il fut le professeur de Sri Pattabhi Jois, B.K.S Iyengar et T.K.V Desikachar qui développeront d’autres pratiques (Ashtanga Vinyasa, Iyengar et Vinyasa). 

Dans la pratique du Hatha Yoga, l’enchaînement des postures est plutôt doux et celles-ci doivent être maintenues suffisamment longtemps, de 1 à 3 minutes. On y associe le contrôle du souffle et la concentration. Le Yogi viendra donc placer son attention sur la conscience de son corps, sur son ancrage au sol (notamment dans les postures debout et d’équilibre) et sur sa respiration. 

Avec le temps et une pratique régulière, le pratiquant pourra observer le développement de sa flexibilité, de ses capacités de gestion du stress, de mémorisation et de concentration, et également un meilleur sommeil parmi bien d’autres bénéfices. 

Qu’est ce que l’Ashtanga Vinyasa Yoga ?
Attention de ne pas confondre avec l’Ashtanga Yoga qui est le courant philosophique présenté dans les Yoga Sutra de Patanjali (tu sais les 8 piliers présentés dans cet article : Yamas, Niyamas, Asanas, Pranayamas, Pratyahara, Dharana, Dhyana et Samadhi).

Dans sa traduction littérale, Aṣṭāṅga signifie  “à huit membres” (de aṣṭau, “huit”, et anga, “membres”), Vinyāsa : synchronisation du mouvement sur la respiration et Yoga : union. L’Ashtanga Vinyasa Yoga est une école de yoga physique et dynamique développée par Shri K. Pattabhi Jois avec son professeur Shrî Krishnamacharia. La pratique repose sur 3 principes clés: 

  • Des enchaînements de postures classifiées : on parle de séries d’Ashtanga Vinyasa
  • La synchronisation entre la respiration et le mouvement (Vinyasa). 
  • Une respiration particulière nommée Ujjayi qui signifie « respiration victorieuse ».

On compte six séries : la série primaire (ou yoga Chikitsa: yoga thérapeutique), la série intermédiaire et quatre séries avancées (de A à D). Dans une série, le séquencement des poses révèle un principe de préparation, soit d’une pose vers une pose plus complexe, ainsi que le système des contre-poses, qui neutralise la colonne vertébrale.

Ces séries sont constituées d’une cinquantaine de poses effectuées en séquence toujours identique. Quelle que soit la série, la pratique commence par les salutations au soleil et les poses debout. Elle se termine par une séquence de poses finales. 

Ajoutons que le style traditionnel, nommé Mysore (de la ville où enseignait Pattabhi Jois), repose sur un enseignement personnalisé. Le professeur adapte la série en fonction de la condition de l’étudiant, en ajoutant des exercices, en enlevant ou modifiant certaines poses… Lors d’une classe style Mysore, chaque étudiant évolue à son propre rythme à travers la séquence qui lui est assignée.

Sri K. Pattabhi Jois développa et enseigna l’Ashtanga Vinyasa Yoga à Mysore en Inde jusqu’à son décès en 2009, à l’âge de 93 ans. Il a grandement contribué à la propagation de l’Ashtanga Vinyasa Yoga à travers le monde et notamment en occident. Désormais c’est son petit-fils Sharath qui dirige l’école de Mysore. 

Au fils du temps des étudiants se sont séparés de la pure tradition de l’Ashtanga pour créer leur système propre, c’est ainsi qu’est apparu le Vinyasa Yoga, qui abandonne la structure des six séries mais garde le principe de fluidité du vinyasa.

Qu’est-ce que le Yoga Iyengar
Autre pratique de Yoga moderne, le Yoga Iyengar est mis au point par Bellur Krishnamachar Sundararaha Iyengar, plus connu comme B.K.S Iyengar, il fut un des élèves de l’emblématique Krishnamacharya. 

L’histoire veut que B.K.S Iyengar n’était pas un élève souple et avait quelques limitations physiques comparés aux autres élèves. Mais malgré tout il décida d’utiliser ses faiblesses comme forces et sources d’inspirations pour adapter la pratique.

Ainsi le Yoga Iyengar se caractérise par l’attention portée à l’alignement des différentes parties du corps dans l’espace et l’emploi d’accessoires : sangles, briques, couvertures, chaises et autres, permettant de rendre certaines postures plus faciles et ainsi rendre ce type de yoga accessible à toute personne. 

Quels sont les bénéfices de la pratique du Yoga Iyengar ? 

  • Développe la souplesse et la force, 
  • Permet de lutter contre les maux de dos, développer les muscles posturaux, 
  • Rend le fonctionnement des organes internes plus harmonieux, 
  • Amène à la détente, 
  • Rétablit une bonne qualité de sommeil. 

Couplé avec la pratique de la respiration (pranayama) on apporte davantage de vitalité, on améliore la qualité de la concentration, pour amener à plus de sérénité chez le pratiquant. 

Qu’est-ce que le Vinyasa Yoga

Vinyasa est un terme Sanskrit qui signifie synchronisation du mouvement sur la respiration. Il est composé de deux racines : « nyasa » qui signifie « placer » et « vi » qui signifie « d’une manière spécifique». On définit donc le Vinyasa Yoga comme un enchaînement de mouvements dynamiques, initié et harmonisé par la respiration.

Le Vinyasa Yoga est issu de l’Ashtanga Vinyasa Yoga, qui lui consiste à exécuter une série de postures dans un ordre bien précis. À la différence de l’Ashtanga, le Vinyasa Yoga est plus libre et créatif : il n’impose aucune série de mesures.

Cette pratique permet de se dépenser tout en travaillant l’alignement du corps, et s’adresse aux personnes qui veulent un entraînement complet et dynamique du corps mais qui n’apprécient pas le caractère répétitif de l’Ashtanga Yoga.

Ainsi dans la pratique du Vinyasa Yoga, le souffle et le mouvement sont liés de sorte que chaque action entraîne l’autre :

  • À chaque mouvement correspond une respiration.
  • L’idéal est de laisser sa respiration guider le mouvement, pour que celle-ci devienne le moteur.
  • L’enchaînement de postures devient alors fluide, comme une chorégraphie. C’est la raison pour laquelle on appelle aussi le Vinyasa Yoga  « Vinyasa Flow » ou même simplement « Flow ».

Quels en sont les bénéfices de cette pratique ?
Le Vinyasa Yoga permet un nettoyage interne. En pratiquant ce yoga dynamique, on transpire. Cette transpiration permet d’éliminer les toxines et de se débarrasser des impuretés. De plus, le Vinyasa Yoga a de nombreux avantages pour le corps tels que le développement de la force, l’endurance et la souplesse ; le renforcement musculaire ; l’équilibre ; la sculpture et la tonification de la silhouette.

Et pour l’esprit comme : la gestion du stress ; l’apaisement du mental et de l’état émotionnel ; la maîtrise de la concentration; la reconnexion au moment présent. 

Qu’est-ce que le Yin Yoga

Le Yin yoga est un yoga doux. La pratique se concentre sur les tissus conjonctifs (aussi appelés fascias) comme les ligaments, les os, les articulations ou encore les cartilages. L’important n’est pas le renforcement des muscles ou le développement de l’endurance, comme beaucoup d’autres styles de yoga.

Le Yin yoga ne nécessite pas ou peu d’engagement musculaire. C’est une pratique idéale en complément d’activités dynamiques, comme les art martiaux, le Vinyasa Yoga ou encore l’athlétisme.

Le Yin yoga consiste en des étirements combinés avec une respiration lente et profonde dans des postures qui doivent être tenues pendant plusieurs minutes. Ce type de yoga permet de travailler l’ensemble du corps et de l’esprit. Il faut cependant respecter une règle clé afin de pouvoir utiliser le Yin yoga à son avantage : respecter ses limites.

Quels en sont les bénéfices ?

  • Améliore la flexibilité globale du corps
  • Améliore la santé des articulations, des os et la tonification des organes.
    Renforce les tissus conjonctifs (fascias). 
  • Amplifie la gamme de mouvements des articulations ;
  • Relâche les tensions logées dans les tissus ;
  • Maintient la souplesse de la colonne vertébrale ;
  • Améliore l’alignement postural ;
  • Et prévient les maux de dos et les blessures.

Pour pratiquer le Yin yoga, il faut rester calme et bouger le moins possible. L’idée est de tenir les postures une longue période, parce que les tissus conjonctifs du corps répondent mieux à une tension douce appliquée au long terme. Ainsi le fait de tenir les pauses longtemps permet : d’accéder au calme ; de trouver un niveau de concentration inégalé ; d’apprendre à faire le vide ; de lâcher prise ; et de favoriser la relaxation.

Qu’est ce que le Bikram Yoga ?
Cette pratique contemporaine a été élaborée par Bikram Choudhury qui lui donna son nom. 

Bikram Choudhury (né en 1946 à Calcutta, en Inde, a toujours pratiqué le yoga et ce, dès l’âge de 4 ans, s’exerçant sans relâche. Il a élaboré sa propre technique en s’inspirant des postures du Hatha Yoga. 

Victime d’un accident les médecins lui avaient dit qu’il ne pourrait plus marcher. Pourtant il s’aperçut qu’en pratiquant un certain nombre de postures, il avait retrouvé sa mobilité et une parfaite santé au bout de 6 mois. Il décida alors de transmettre sa technique aux autres et partit aux USA où il créa ses premières écoles en Californie et à Hawaii. 

Le Bikram Yoga se pratique par des cours d’une durée de 90 minutes et se caractérise par un enchaînement de 26 postures bien précises, deux exercices de respiration, le tout dans une salle d’exercice qui doit être chauffée (40,6 °C) et dont le degré d’humidité doit atteindre 40 %. Cette dernière particularité est destinée à reproduire le climat dans lequel Bikram a travaillé en Inde. Il voulait tenir compte du fait que les mouvements d’assouplissement se faisaient plus facilement dans un environnement chauffé.

La pratique régulière du Bikram-yoga a de nombreux bienfaits, parmi lesquels :

  • une meilleure oxygénation du sang,
  • une amélioration du fonctionnement au niveau du cœur,
  • un massage du système lymphatique et un drainage de celui-ci,
  • l’élimination des toxines et des bactéries,
  • la prévention des infections diverses, etc.

Attention en revanche, la pratique du Bikram Yoga est très demandante, et la chaleur et l’humidité peuvent également être un véritable challenge. Il est recommandé de s’assurer que votre corps pourra pratiquer dans de telles conditions. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous avez le moindre doute ! 

Qu’est-ce que le Kundalini Yoga ?
Né en Inde il y a des millénaires et introduit en Occident par Yogi Bhajan, le Kundalini Yoga se veut être une pratique qui va dénouer les noeuds énergétiques.

Le terme “Kundalini” est le nom d’une énergie vitale qui circule le long de la colonne vertébrale. Elle est souvent représentée comme un serpent lové au niveau du sacrum, et lorsqu’elle est activé correctement, cette énergie remonte jusqu’au sommet du crâne en se déplaçant le long des 7 principaux chakras d’énergie. 

Pourquoi harmoniser les centres énergétiques ?
Dans la tradition de l’hindouisme, on appréhende l’humain dans sa globalité : un blocage physique peut provoquer un noeud énergétique, à l’inverse un noeud énergétique provoquera un trouble physique. 

Ainsi le Kundalini yoga permet l’éveil de l’énergie vitale et l’harmonisation de tous les centres énergétiques.

La pratique consiste en un ensemble de mouvements ou enchaînements de séries (kriya) avec les impératifs suivants :

  • les postures peuvent être dynamiques ou statiques,
  • les séries sont souvent exécutées en rythme,
  • les enchaînements se font avec un travail du souffle,
  • on peut y ajouter un son (mantra) pour aider la circulation énergétique,
  • on apprend également à se relaxer et à méditer.

Comme pour toute pratique, celle du Kundalini Yoga nécessite patience et persévérance. Ses bienfaits ne pourront se faire sentir qu’à force d’une pratique régulière et sérieuse. Le Kundalini Yoga agit d’abord sur l’énergie de l’individu et renforce considérablement son système immunitaire, il chasse le stress et toute forme d’anxiété, il apprend à mieux gérer ses émotions, il agit sur la qualité du sommeil, tout en nous rendant plus énergique à l’état de veille, il a une action bénéfique sur le système nerveux et sur le système endocrinien. 

Qu’est-ce que le Tantra Yoga

Beaucoup pensent que le tantrisme est uniquement lié à la sexualité, alors qu’il s’agit de pratiques amenant l’expansion de la conscience et la libération de l’énergie. 

Tantra est un mot formé de deux mots sanskrit Tanoti qui signifie expansion et Trayati qui signifie libération. Ce mot fait aussi souvent référence à des dialogues ou textes qui furent écrits vers le Vème siècle après J.-C. et qui sont des documents de base du tantrisme. Il s’agissait de dialogue entre le masculin (ou divinité masculine) et le féminin. On retrouve le tantrisme dans différents courants comme l’hindouisme tantrique, le bouddhisme tantrique

Dans  le Tantrisme, la divinité a deux pôles : un pôle masculin, conscient mais inactif ; et un pôle féminin, actif et créateur d’énergie. Ainsi le but ultime du tantrisme est de mettre fin à cette polarité masculin – féminin en unifiant les deux. C’est pour cela que bien souvent, les cours de tantra-yoga se font en couple.

Le yoga tantrique enseigne un ensemble de techniques qui permettent aux énergies de circuler librement dans tout le corps et aboutissent à un état de conscience modifié. Certaines postures, et, positions des mains sont, comme dans les autres formes de yoga, associés à une respiration rythmée.

Malheureusement bien sûr, il existe des dérives dont il faut être conscient. La pratique tantrique peut permettre un accès facile à une sexualité alternative, ce qui est toutefois à risque (pouvant provoquer des expériences traumatisantes). Et bien qu’il soit précisé que les stages tantriques devaient rester sans pénétration ni attouchement sexuel, cette règle n’est pas forcément respectée par toutes et tous.

J’espère que tu as appris de nouvelles choses sur les pratiques de Yoga à la lecture de cet article, et que cela t’a inspiré à tester un ou plusieurs nouveaus styles de cours ! Si tu le souhaites, nous pouvons pratiquer ensemble le Vinyasa Yoga, l’Ashtanga Vinyasa Yoga et le Yin Yoga ensemble, dans un cours individuel, collectif, ou lors dun week-end de Yoga durant lequel tous les styles sont explorés ! 

Namasté